WWF salue la décision du gouvernement gabonais d’exiger la certification FSC pour toutes les concessions forestières d’ici 2022 | WWF

WWF salue la décision du gouvernement gabonais d’exiger la certification FSC pour toutes les concessions forestières d’ici 2022



Posted on 03 October 2018
Atlantic coast forest, Gabon
© WWF / James Morgan
Le Président du Gabon, Son Excellence Ali Bongo Ondimba, a pris une mesure décisive le 26 septembre en déclarant qu’à l’horizon 2022, toutes les concessions forestières du pays devront être certifiées par le Forest Stewardship Council (FSC), un standard international de certification visant une gestion forestière fondée sur la durabilité écologique, l’équité sociale et la viabilité économique. Les concessions forestières qui n’auront pas entamé le processus d’obtention de la certification forestière FSC dans le délai fixé verront leurs permis retirés.
 
À ce jour, seules 3 sur 40 grandes sociétés forestières au Gabon sont certifiées FSC : Rougier Gabon, Precious Wood et CBG (Compagnie des bois du Gabon). CBG est membre du Global Forest & Trade Network (GFTN), une initiative phare de WWF pour lutter contre le commerce du bois illégal et promouvoir l’exploitation et le commerce responsables des ressources forestières. Bien que le taux global de déforestation au Gabon demeure relativement faible (inférieur à 0,1%), l’exploitation illégale du bois a été un problème dans le passé, avec un taux estimé à 50% sur l’ensemble des activités forestières du pays.
 
«La décision du gouvernement d’exiger la certification FSC pour toutes les concessions forestières est une mesure positive visant à protéger les écosystèmes forestiers du Gabon et à garantir des retombées pour les communautés locales,» a déclaré Marthe Mapangou, Directrice Nationale de WWF Gabon. « Le WWF continuera d’aider le gouvernement et les entreprises au Gabon à mettre en œuvre les pratiques de gestion durable des forêts sur la base de nos connaissances des réalités du terrain ; et nous communiquerons les meilleures pratiques en matière de gestion des forêts grâce à la plateforme GFTN. » 
 
Avec 85% de superficie forestière – environ 22 millions hectares – dont plus de la moitié est attribuée à l’exploitation forestière, le Gabon est une destination importante pour les investisseurs étrangers, particulièrement les entreprises à capitaux chinois. Le secteur du bois occupe la deuxième place dans l’économie du pays après celui du pétrole, et ses principaux marchés sont la Chine et l’Europe. Plus de 2 millions d’hectares, soit 14% de toutes les concessions forestières du pays, sont actuellement certifiés FSC. Dans l’ensemble du bassin du Congo, seuls le Cameroun, la République du Congo et le Gabon ont des concessions détenant la certification FSC.
 
« Cette décision du Gabon fait suite à la mesure prise par le gouvernement en 2009 visant à interdire l’exportation du bois en grumes. Le Gabon se positionne ainsi comme une référence pour la gestion durable des forêts dans le bassin du Congo, et nous invitons les autres pays de la région à emboîter le pas, » a déclaré Marc Languy, Directeur Régional Adjoint pour l’Afrique Centrale de WWF.
Atlantic coast forest, Gabon
© WWF / James Morgan Enlarge